En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour nous permettre de vous solliciter à l'avenir sur des sujets en rapport avec vos centres d’intérêts.
Consultez ici la politique de confidentialité pour en savoir plus

J'accepte
BoJardin - Accueil
Panier 0
Planter un bambou

Comment planter un bambou ?

Le bambou, une plante appréciée et qui doit le rester...
Symbole de charme, de délicatesse, de modernisme et d'exotisme, le bambou est une plante très prisée depuis plusieurs années. Il est vrai que la diversité des espèces et des cultivars est grande et que ses qualités esthétiques font merveille, notamment dans la tendance des jardins zen et d'inspiration asiatique. Pourtant, le bambou est une plante qui peut réserver des surprises, plutôt désagréables. Un certain nombre d'espèces se développent, en effet, grâce à leurs rhizomes traçants particulièrement rapides et puissants. Ainsi, en peu de temps, ceux-ci qui peuvent rendre la plante trop vigoureuse voire envahissante.

Quelles parades?

Dès lors, il convient de bien réfléchir à la plantation. La propagation d'un bambou n'a rien de gênante si le terrain est grand, et si celui-ci n'empiète pas en dehors des limites de votre propriété. Elle peut, par contre, le devenir dans les espaces réduits, en ville ou en lotissement par exemple.

Le choix du bambou :

Essayez, si vous le pouvez, de privilégier des genres et espèces peu ou non traçants et qui ont une croissance cespiteuse, c'est-à-dire qui se limite à une touffe. C'est le cas des bambous Fargesia, par exemple, qui sont tout à fait indiqués pour les jardins urbains.

Mieux vaut prévenir que guérir : la barrière anti-rhizome.
Puisque la prévention est toujours une bonne chose, la plus sage des décisions lorsque vous choisissez de planter un bambou est de rendre impossible ses velléités de propagation en aménagement une barrière anti-rhizomes.

Pour cela, quelques techniques sont possibles :
- La première et la plus conseillée est d'installer à la plantation, sur le contour de la fosse, une sorte de feutre renforcé vendu sous la dénomination de barrière anti-rhizomes, qui empêchera les racines traçantes de se propager. Il faudra veiller à l'enterrer assez creux (60-70cm) pour éviter tout passage en profondeur et, de la même façon, à le laisser dépasser en surface pour éviter un phénomène de « saut » des racines.
  Une deuxième technique, plus simple mais plus gourmande en espace, consiste à creuser une tranchée dans le sol autour du pied. Dès lors, vous devrez faire preuve de vigilance et sectionner au sécateur, à la cisaille ou à la bêche tout rhizome un peu trop entreprenant qui s'aventurerait à tenter de traverser. Là aussi, la tranchée devra être assez profonde pour vraiment être efficace et éviter que les rhizomes ne se fassent la belle par le dessous.
  Enfin, la tondeuse reste un moyen simple et efficace pour supprimer les rejets d'un bambou planté en isolé sur une pelouse.
bambous Fargesia