En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour nous permettre de vous solliciter à l'avenir sur des sujets en rapport avec vos centres d’intérêts.
Consultez ici la politique de confidentialité pour en savoir plus

J'accepte
BoJardin - Accueil
Panier 0

Palmier des canaries

Mon beau palmier
Le palmiers des Canaries que l'on appelle aussi « dattier des Canaries », est un arbre exotique qui donne une touche typiquement méditerranéenne dans un jardin. Avec sa couronne de feuilles majestueuses et son tronc original, il constitue une très belle plante ornementale.

Un petit peu de botanique...
Comme tous les palmiers, le palmier des Canaries appartient à la famille des ARECACEAE. Son nom latin est Phoenix canariensis. Le mot « Phoenix » ne renvoie pas ici à un oiseau mythologique mais fait référence au genre des dattiers, tandis que le mot « canariensis » se rapporte aux îles Canaries dont l'arbre est originaire. Il s'agit d'une plante dioïque, c'est-à-dire que certains arbres sont mâles et d'autres sont femelles et il y a besoin d'un arbre de chaque sexe pour qu'il puisse y avoir fécondation et production de fruits.
Son origine :
Ce palmier est originaire des îles Canaries, où il est naturellement présent. Il a été importé en France au cours du 19e siècle, où il s'est rapidement acclimaté dans les villes proches de la Méditerranée (notamment à Nice).
palmier-des-canaries
Portrait :

Le Palmier des Canaries est un arbre majestueux pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur. Il est orné d'une magnifique couronne de feuilles à son sommet tandis que son tronc semble avoir été sculpté de motifs géométriques. D'une manière générale, cet arbre est très résistant aux maladies et à la pollution, mais aussi au froid puisqu'il supporte des températures pouvant aller jusqu'à -10°C ! Toutefois, il ne pourra pas survivre si le gel se prolonge pendant plusieurs jours consécutifs.

Malheureusement depuis quelques années le palmier des Canaries est attaqué par deux insectes particulièrement nuisibles : le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus) originaire de Bornéo et le papillon Sphinx du palmier ( Paysandisia archon ) originaire d’Argentine dont les larves dévorent le cœur du palmier qui peut en mourir au bout de 3 à 4 ans. Heureusement, depuis quelques années, il existe des méthodes de lutte naturelle contre ces insectes comme des glus qui constituent une barrière physique qui décourage le papillon de pondre et empêchent aussi le jeune papillon de prendre son envol lorsqu’il émerge du cocon. 
CONSEILS DE PLANTATION

D'une culture facile, il faut, pour avoir un beau Palmier des Canaries, un sol bien drainé ; un mélange 1/2 terre de jardin non calcaire, 1/4 sable et 1/4 de terreau conviendra parfaitement.

Choisissez-lui un emplacement spacieux, chaud et ensoleillé. Si vous le plantez en pleine terre, vos hivers devront être courts, doux et peu gélifs (minimum -8 à -10°). Attention, plus le palmier est jeune et plus il craint le gel. Il supporte bien la sécheresse, les sols acides ou alcalins, l'ombre partielle, les embruns…
Si vous le plantez dans un pot, le mélange idéal sera fait pour moitie d'une excellente terre de jardin non calcaire, et le reste à parts égales de fumier décomposé mur et de sable de rivière. Le pot au départ devra faire au minimum 50 cm de diamètre et autant de profondeur.


CONSEILS D'ENTRETIEN

Attention, de très grands froids, sur la façade atlantique, ont emporté, par le passé, des spécimens âgés et de très nombreux jeunes sujets. Le Phoenix canariensis gagne donc à être protégé en cas de coup dur annoncé, au moins en liant la gerbe de feuilles de manière assez serrée afin de protéger le cœur de la plante.
Si les arrosages sont réguliers, il faudra prévoir des petites périodes de sécheresse pour l'endurcir. C'est même indispensable au nord de la Loire car un phœnix qui aura été trop arrosé et gavé d'azote sera beaucoup plus sensible au froid en hiver. Si vous souhaitez qu’il pousse rapidement, veillez à ce que la terre ne soit jamais trop sèche en été. Mais surtout, arrosez le soir afin qu’il profite pleinement de toute son eau avant qu’elle ne s’évapore…
Tout les ans il faudra enlever la ou les couronnes de feuilles qui on jaunies. Il faudra les couper avec une scie le plus près possible du stipe (tronc). Le palmier des Canaries donne de nombreux petits fruits oranges en grappes sur les pieds femelles, dont les graines germent très facilement.
 
UTILISATIONS :

Les fruits du Palmier des Canaries ne sont pas comestibles, toutefois, il a toujours été utilisé pour bien d'autres usages par les populations locales des îles Canaries. Les troncs étaient très importants pour la construction des maisons, et les palmes pouvaient aussi servir pour la fabrication du toit. Sa sève était autrefois l'ingrédient de base pour la fabrication d'un sirop de palme. Enfin, c'était déjà un arbre largement utilisé pour ses qualités esthétiques en tant que plante d'ornement.