En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour nous permettre de vous solliciter à l'avenir sur des sujets en rapport avec vos centres d’intérêts.
Consultez ici la politique de confidentialité pour en savoir plus

J'accepte
Panier 0

Palmier du Mexique (Washingtonia robusta)

Photo de Palmier du Mexique (Washingtonia robusta)
facebook twitter google+ pinterest
Photo de Palmier du Mexique (Washingtonia robusta) Photo de Palmier du Mexique (Washingtonia robusta)
140/160 cm

Prix unitaire :

66,80 €

+ livraison : GRATUITE

Vendu par BoJardin, expédié par notre producteur.

Bientôt
Articles associés
Description du produit
Conseils de plantation

Le washingtonia robusta demande à être planté dans un sol frais, bien drainé, riche et à un endroit très ensoleillé. Dans la nature le palmier du Mexique pousse au bord des ruisseaux et lacs, il nécessite un bon arrosage.

L’exposition est une clé de la réussite. Offrez-lui un ensoleillement maximal : jamais d’ombre. Pas de courant d’air frais ou froid non plus : l’abri d’un mur ou d’une bonne haie sera appréciable.

Culture en pot : installez votre Washingtonia dans des pots profonds avec un mélange 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau et 1/3 de sable fin. Il est impératif de mettre au moins 7 cm de billes d'argile ou de gravier au fond de votre pot. Attention ne laissez jamais de l’eau stagner dans la soucoupe.

Conseils d'entretien

Avec de copieux arrosages l'Été, il devient un recordman de la vitesse de croissance. Malheureusement, sont nom (robusta) s'applique plus à cette vélocité qu'à sa résistance au froid.
Vers -8°, son feuillage est brûlé à 100%, et si les températures descendent encore plus bas, ou que le froid est régulier et/ou se prolonge, le cœur est également brûlé. Pour autant, si le froid ne s'éternise pas trop, et que le cœur de la plante est épargné, le Washingtonia robusta reformera de nouvelles palmes dès le Printemps, témoignage de sa robustesse.
Protéger absolument les sujets jeunes du gel.
L’arrosage sera copieux de la fin des gels jusqu’à la mi-automne, inexistants après, sauf en cas d’hiver particulièrement sec et doux.
Le pied du palmier profitera doublement d’un « paillage » minéral : soit des dalles, soit des graviers ou cailloux clairs, qui garderont une certaine fraîcheur au sol et renverront la chaleur vers les palmes.

Avis
L'avis des internautes pour Palmier du Mexique (Washingtonia robusta) :